Coordination des Associations et Particuliers pour la Liberté de Conscience
Coordination des Associations & Particuliers pour la Liberté de Conscience
line
CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction
 
actualites
enquetes
revue de presse
vos droits
Aidez-nous
futur
publications
Point de vue
liens / links
telechargements
contacts
english version
CAP LC 2008
www.coordiap.com
 
 
 
shim  
 

CAP Liberté de Conscience - Liberté de religion - Liberté thérapeutique

Enfants: l'acharnement de la Miviludes!

Par Christian Decoeur
octobre 2010

 

 

Ainsi donc la Miviludes vient-elle de sortir un nouveau guide: "La protection des mineurs contre les dérives sectaires". L'objectif affiché est d'éclairer les professionnels de l'enfance. L'objectif réel est bien sûr tout autre: il s'agit d'entretenir un climat de suspicion autour des minorités de conviction, les thérapies parallèles et toutes les méthodes émergentes en vue d'améliorer le bien-être des individus. Pour cela, la vieille méthode de la fantasmagorie paranoïaque et des boucs émissaires continue de faire recette!

Ce guide a été conçu dans le prolongement de la commission d’enquête parlementaire de 2006 sur "Les mineurs victimes de sectes", à l'époque déjà présidée par M. Fenech devenu depuis lors président de la Miviludes. Un petit retour sur les contre-vérités proférées par M. Fenech en conclusion de cette commission d'enquête est des plus instructif.

Voir http://sectes-info.com/ pour avoir un aperçu des anomalies liées à cette commission d'enquête.

- Ainsi lors de la présentation du rapport final, M. Fenech avait-il annoncé près de 80 000 enfants en danger dans les sectes, alors que les auditions lors de cette commission d'enquête n'ont permis de répertorier que seulement 8 cas suspects. Pourquoi cette différence énorme? M. Fenech fait beaucoup mieux que la sardine qui avait bouché le port de Marseille.

Voir http://www.coordiap.com/enq5207-sectes-enfants-chiffre.htm pour consulter les extraits des auditions et les chiffres officiels.

- Dans le compte-rendu final et officiel de cette commission d'enquête, de nombreux passages des interventions des témoins entendus ont soit été modifiés, soit carrément censurés. Le cas le plus flagrant est le compte-rendu de l'intervention de M. Didier Leschi alors responsable du Bureau des Cultes. Ainsi un exemple parmi d'autres de passage censuré: "car notre cadre juridique comprend aussi le droit pour les parents d'éduquer leurs enfants dans les valeurs de leurs choix dès lors qu'elles ne portent pas atteintes à l'intégrité physique et morale des enfants... l'autorité parentale appartient aux pères et mères jusqu'à la majorité ou l'émancipation de l'enfant pour le protéger dans sa sécurité, sa santé et sa moralité, pour assurer son éducation et permettre son développement dans le respect dû à sa personne".

A ce propos il faut rappeler l'une des recommandations de M. Fenech dans son rapport au Premier ministre "La justice face aux dérives sectaires" en 2008. Ce rapport proposait "Un contrôle spécial du juge des enfants pour protéger ceux-ci des croyances des parents". Très clairement M. Fenech s'oppose au droit des parents à éduquer leurs propres enfants. Pas étonnant donc qu'il ait sciemment censuré le rappel de la loi par M. Leschi.

Pour comparer entre le procès-verbal définitif de l’intervention de M. Didier Leschi devant la commission parlementaire tel qu’il a été publié par celle-ci sur le site Internet de l’Assemblée Nationale et le texte intégral de l’audition de M. Didier Leschi auditionné le 17 octobre 2006, il suffit de cliquer sur http://www.coordiap.com/Document/Leschi.pdf

A l'évidence, ce nouveau guide de la Miviludes n'est qu'une tentative renouvelée de M. Fenech pour arracher des enfants à leurs parents.

En Avril 2009 Mr Fenech déclarait au journal Backchich : « Par exemple, cette année l’axe fort sera la liberté d’enseignement. La priorité sera donnée à l’Éducation. Les enfants n’ont pas à être sous la coupe réglée des parents. L’enfant n'est pas leur propriété. »

Un bien triste acharnement!

voir aussi : Intervention à l'Osce de CAP Liberté de Conscience

 

 Partager


Sommaire point de vue

CAPLC - CAP pour la Liberté de Conscience - Liberté de Religion - Liberté de Conviction