Appel urgent au Haut Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU

Les prélèvements forcés d’organes sur des personnes vivantes dans le but de vendre leurs organes pour des transplantations lucratives comptent parmi les crimes contre l’humanité les plus flagrants qui soient. Des témoignages sur les abus commis par la Chine ont été présentés pour la première fois devant le Congrès américain en 2001. En 2006, des allégations ont été formulées concernant la persécution brutale du Falun Gong, une discipline spirituelle pacifique qui suit le principe de vérité, de compassion et de tolérance et dont les pratiquants sont victimes du système industrialisé de prélèvement d’organes dans les hôpitaux militaires et civils de Chine.

Lire la suite