Étiquette : Miviludes

À propos d’un sondage Odoxa sur les prétendues ‘dérives sectaires’

Le rapport d’enquête s’intitule : Les Français et le phénomène sectaire. Il s’agit d’une enquête par questionnaire administrée par internet à un échantillon représentatif de 1006 Français, les 21 et 22 décembre 2021, publiée le 17 janvier 2022. Nous n’avons pas eu accès au questionnaire mais on devine les questions posées en lisant les sous-titres du rapport d’enquête. Nous ignorons si ce sont des questions directes avec des réponses : « oui/non/je ne sais pas », qui sont entachées du phénomène de tendance à l’acquiescement (surestimation des réponses ‘oui’ qui faussent les résultats). Nous ne connaissons pas non plus le coût de l’enquête.

En savoir plus

La Miviludes sait qu’elle ment !

Il faut protéger les enfants, oui ! mais lorsque la Miviludes s’empare du sujet en mentant, elle met à mal la démocratie, et ne protège personne. Elle utilise ces faux chiffres pour stigmatiser quelques minorités spirituelles et justifier la répression des « pensées déviantes », comprendre « différentes », et passe à côté des vraies victimes de maltraitance, au nom de l’État ! Ainsi, elle trahit l’État, les victimes, les enfants.

En savoir plus

Qui a peur de « La Famille » ?

« Une secte en plein cœur de Paris ». C’est ce titre et d’autres similaires que l’on a pu lire dans les médias français à partir de janvier 2021, chaque média rivalisant avec les autres pour faire davantage de révélations sensationnelles. Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, rattachée au ministre de l’Intérieur, et femme politique qui a décidé de sauter dans le train de l’antisectes pour des raisons personnelles, a annoncé une enquête.

En savoir plus

Le « lavage de cerveau » : Une fausse accusation contre les minorités impopulaires

C’est reparti. De nouveaux livres lancés en fanfare font revivre les vieilles théories du « lavage de cerveau », et presque tout le monde, de Donald Trump à Bill Gates, est accusé d’utiliser des « techniques de contrôle mental » pour rassembler des adeptes. Et bien sûr, le fait qu’ils utilisent le « lavage de cerveau » est une vieille accusation lancée contre les groupes discriminés et étiquetés comme « sectes ».

En savoir plus

Les Témoins de Jéhovah dans le rapport français de la MIVILUDES : Cinq erreurs

Le rapport est un édifice construit en utilisant comme briques les saisines, c’est-à-dire les plaintes contre un mouvement religieux que chacun peut envoyer à la MIVILUDES par lettre ou en utilisant un formulaire en ligne. Pendant des pages et des pages, le rapport résume et cite les saisines. Rien n’indique que les saisines ont été vérifiées en les confrontant à la littérature scientifique existante sur les mouvements religieux accusés, ou en interrogeant des membres des organisations religieuses, qui peuvent avoir un point de vue totalement différent.

En savoir plus

Le nouveau rapport MIVILUDES : mauvaise méthodologie, résultats peu fiables

Tel Diogène errant avec sa lanterne à la recherche d’un honnête homme, la MIVILUDES parcourt la France avec l’idéologie anti-sectes pour lanterne à la recherche de « dérives sectaires » malhonnêtes. Les dérives sectaires sont une formule et une invention typiquement françaises, dont la MIVILUDES n’est pas moins fière que de la Tour Eiffel. Cela s’avère pratique pour trouver des dangers « sectaires » même là où il n’existe pas de « secte ».

En savoir plus

FECRIS et organisations affiliées : diffamer est dans leur ADN

HRWF (08.07.2021) – CAP-LC (Coordination des Associations et des Particuliers pour la Liberté de Conscience), ONG dotée du statut consultatif spécial auprès de l’ECOSOC (Conseil Economique et Social) des Nations Unies, a déposé une déclaration écrite à la 47e session du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, publiée le 21 juin 2021, qui dénonce la politique de diffamation, d’incitation à la stigmatisation et à la haine de la FECRIS (Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur le Sectarisme) et de ses associations membres envers certains groupes religieux et de conviction.

En savoir plus

CCPR – Pacte international relatif aux droits civils et politiques 132e session : Financement par l’État des associations antireligieuses en France

CAP Liberté de Conscience s’inquiète de la reprise de la lutte contre les minorités religieuses en France depuis la récente réorganisation de la MIVILUDES (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les déviances sectaires). Le CCMM et l’UNADFI font tous deux partie de la FECRIS (Fédération Européenne des Centres de Recherche et d’Information sur le Sectarisme) une association européenne de coordination.

En savoir plus
Chargement

Pin It on Pinterest